Adélaïde : Le goût du bonheur, tome 2

Marie Laberge
… au lieu de se rassembler pour célébrer les quarante et un ans de Gabrielle, cest pour ses funérailles que les invités remplissent léglise… Ainsi commence Adélaïde, deuxième tome de la trilogie Le goût du bonheur, cette saga historique de la romancière Marie Laberge dont le premier tome, Gabrielle, a connu un énorme succès. Si Gabrielle était un lac calme, sa fille est un orage. Adélaïde quitte la ville de Québec et sinstalle à Montréal, emportant le souvenir impérissable de sa mère qui lui a montré à se battre, à ne pas accepter nimporte quoi, à croire en elle-même. À 18 ans, elle vit un amour clandestin avec un jeune avocat juif, marié et père de famille, qui partira combattre les Nazis. Elle découvre le Montréal des années 40 et se révolte contre les injustices sociales, la haute surveillance morale quexercent lÉglise et lÉtat et les principes rigides dans lesquels ils enferment les femmes. Dans une langue vivante et enlevée, Marie Laberge crée des personnages de chair et de sang, de fer et de feu qui, à travers leurs désirs, leurs doutes, leurs douleurs, leurs engagements, leurs contradictions et leurs deuils, incarnent les bouleversements de ces années de tourmente (1942-1949). Adélaïde se clôt sur un coup de théâtre, art dans lequel Marie Laberge, qui est aussi dramaturge, excelle. Dans Florent, troisième tome de cette saga, le lecteur retrouvera le fils de la domestique des parents dAdélaïde, qui deviendra un grand couturier. --Monique Roy

Reviews

No reviews
Item Posts
No posts